Affronter un déluge de mails

Qui d’entre vous n’a pas ressenti un vrai soulagement cet été à être loin de ses mails, tweets, et autres contacts virtuels?

Pour jouïr de journées qui passent tout doucement à contempler le paysage, lire  un roman, retrouver le plaisir de repas joyeux partagés entre amis ou en famille ?

Voici ce qu’écrit  Seth Godin : Il n’y a pas si longtemps « un mail manqué était une calamité. Lire tous les flux RSS était capital. Impossible de louper quoi que ce soit ! Et voici qu’arrive une nouvelle génération, celle qui a grandi avec cette abondance de flux d’informations. Pour cette génération, cela n’a pas d’importance de louper un ou dix tweets, d’annuler la souscription à un flux RSS, de ne pas répondre à un mail ou un message. Le nouveau message standard d’absence est à présent le suivant : Lorsque je serai de retour, je supprimerai tous les mails reçus dans ma boîte. Si c’est important, merci de me le renvoyer la semaine prochaine.

Voici ce qui arrive lorsqu’on passe de la rareté à la profusion. Dans un premier temps, nous plongeons avec enthousiasme, puis nous jetons. »

ET vous, quels messages d’absence avez-vous laissés ?  Combien de mails retrouvés dans votre boîte au retour ? Quelle est votre méthode pour gérer la surabondance de mails reçus ?

A voir aussi le post de Monica O’Brien que nous avons traduit : « Faites place nette pour la rentrée »

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>