Quelques questions à poser avant de refaire votre site (selon Seth Godin)

sethphotoDans son dernier billet sur son blog, Seth Godin énumère (en vrac) quelques questions à (se) poser avant de dépenser quoi que ce soit :

1. Quel est l’objectif du site ?

2.En d’autres termes, si cela fonctionne bien, quelles seront les retombées ? Si c’est la décision de votre patron : que veut-il ? Est-il important d’impressionner certains plus que d’autres. Lesquels ?

3 Combien de personnes dans votre équipe sont impliquées dans le projet ? Quel est leur niveau dans la hiérarchie ?

4. Qui cherchez-vous à atteindre ? Tout le monde ? Vos clients  ? Une certaine catégorie de prospects ?

5. Savez-vous quels sont les sites qu’ils aiment consulter ?

6. Essayez-vous de conclure des ventes ?

7. Racontez-vous une histoire ?

8. Méritez-vous la permission de poursuivre le contact ?

9. Espérez-vous qu’on vous consultera et que l’on apprendra grâce à vous ?

10. Avez-vous besoin d’évangélistes via les medias sociaux ?

11. Développez-vous une tribu de personnes qui vont se servir de votre site pour se connecter entre eux ?

12. Le bouche-à-oreille va-t-il fonctionner ? Est-ce que le site sera consulté pour des questions précises ?

13. Les mises à jour et les informations contenues dans le site seront-elles relayées ?

14. Est-ce l’unique endroit où vous êtes visible sur Internet ?

15. Voulez-vous qu’on vous contacte par téléphone ?

16.  Combien de fois par mois souhaitez-vous que l’on consulte votre site ? Combien de temps ?

17. Qui va mettre à jour ? Quand ?

18. Combien de fois pouvez-vous vous permettre de modifier le site ?

19. Est-ce important d’être visible des moteurs de recherche ? Quels mots-clés ? Pour quel coût ? Serez-vous prêt à des compromis  ?

20. Le site sera-t-il accessible du monde entier ? Quelles langues ? Quels moteurs de recherche ?

21. Combien d’argent pouvez-vous dépenser ? Jusqu’à quand ?

Partager :
Tags : Un commentaire

1 commentaire(s)

  1. Je trouve que la check-list dressée par Seth Godin est très pertinente, tant les décideurs sont influencés, tentés, et … perdus devant les choix à faire pour exploiter aux mieux les infinies possibilités offertes par le web.

    Tous les acteurs du web vous diront de leur faire confiance, et que leur solution est la meilleure, aujourd’hui et pour l’avenir. En réalité, en termes d’image, tous les chemins ne mènent pas à Rome.

    On le sait, en matière de communication, la subjectivité est forte et, ce n’est pas une mince affaire de mettre en ligne un site qui touche sa cible.
    On est trop souvent tenté de faire « le » site qui nous fait plaisir, ou comme expliqué ici, « le » site qui vaudra les compliments du patron.

    A mes yeux d’entrepreneur la difficulté est double :

    1° le web offre tellemenent de possibilités que je me perds dans l’analyse de ce qui peut m’être utile
    2° la pléthore de prestataires, qui se font une concurrence féroce, m’empêche d’identifier clairement celui qui sera vraiment, dans les faits, et dans une stratégie de long terme, le bon partenaire de mon entreprise.

    Pour toutes ces raisons, des synthèses comme celle-ci, qui vont guider ma prise de décision, sont du pain béni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *