A Anvers avec Seth Godin

Tout avait été programmé avec Flanders DC pour que notre entretien avec Seth Godin se déroule au mieux. Dominique Dufour et Jean-Noël Chaintreuil partaient en train, et nous devions les retrouver tôt sur place pour mettre au point les derniers détails pratiques. Divers problèmes sur la route : arrivée  en catastrophe cinq minutes avant l’interview ! J’étais donc dans un état de fébrilité totale lorsque j’ai rencontré Seth Godin…


L’enthousiasme et la joie, mêlés à  l’énervement généré par cette arrivée sur les chapeaux de roue m’ont transformée en une véritable pile électrique et c’est ainsi que je me suis entendue pousser un petit cri de groupie – assez ridicule, à vrai dire – à la vue de Seth Godin. (Il peut être utile de préciser que chez Diateino, comme dans toutes les maisons d’édition indépendantes, nous avons un rapport très affectif avec « nos » auteurs.)


Pourquoi 1.150 personnes sont-elles prêtes à venir de toute l’Europe et débourser 190 euros pour assister à une conférence de Seth Godin qui va durer 2 heures ?


Cet homme est brillant, inspiré – c’est une évidence -, mais il est aussi chaleureux, simple et vrai. Je l’imaginais vivant seul, à New York, et travaillant jour et nuit. Ce n’est pas du tout le cas. Il est venu en Belgique en famille et il a manifestement su trouver l’équilibre entre sa vie professionnelle et familiale. En interview, il donne le meilleur de lui-même à son interlocuteur (il se trouve que son interlocuteur était totalement imprégné de ses écrits, de ses cassettes audio, et l’échange a été donc particulièrement riche).


Le temps de monter la vidéo, vous retrouverez cet échange bientôt, ici dans ce blog, et .


Comme la plupart d’entre vous, j’ai vu les vidéos de Seth Godin qui sont diffusées sur Internet, et je m’attendais à un vrai show. C’est en réalité très impressionnant : timing parfait, mise en scène simple mais efficace (une idée, une image ou une photo par slide, en parfaite synchronisation avec le discours, fluide, très clair, élocution parfaite. Il a la forme physique d’un ascète (et d’ailleurs, j’aime beaucoup son look : cravate mauve, en harmonie avec l’éclairage – il faut l’oser – jean, veste grise très longue). En réalité, il ne s’agit pas vraiment d’un discours car Seth Godin est un story teller, et c’est ainsi qu’il capte l’attention de son auditoire. Et non, il n’y a là ni secte, ni gourou, mais les 1.150 personnes qui sont là ont des étoiles plein les yeux. (C’est un peu comme si c’était votre oncle préféré qui vous parlait. En mieux !) Nous avons retrouvé avec plaisir les exemples cités dans ses derniers livres Tribes (édition française : Tribus chez Diateino, préface et traduction de Marylène Delbourg-Delphis) et Linchpin : Joel Spolsky, l’épisode de l’avion bloqué à Albany (à propos du lizard brain) et d’autres encore. Il y a dans tout cela beaucoup de vitalité et une formidable énergie positive.


Dans un monde où tout change, Seth Godin nous délivre un message qui nous secoue : « Faites de votre vie une œuvre d’art, bougez ! Il n’a jamais été aussi facile de créer une entreprise : il vous suffit d’avoir un portable et vous êtes connecté au monde entier, pas besoin d’un investissement important pour démarrer, utilisez les logiciels libres ! Mais soyez remarquable (l’idée force de Purple Cow) (…) Vous êtes convoqué à un entretien de recrutement où l’on ne vous accorde que 10 minutes ? N’y allez pas. Faites plutôt découvrir votre talent pour que l’on vienne vous chercher ! (…) Astreignez-vous à l’exercice quotidien d’écrire pour votre blog. (…) Éveillez la curiosité de vos enfants (l’enseignement n’est souvent hélas que de l’embrigadement) et passez beaucoup de temps avec eux. N’oubliez jamais que les enfants sont tous des génies ! Laissez donc vous aussi s’exprimer le génie qui est en vous et n’écoutez pas toutes les fausses excuses qu’invente votre lizard brain. » « You are a genius ». (LINCHPIN – Are you indispensable? bientôt en français chez Transcontinental et chez Diateino)


A propos de LINCHPIN


Voir dans ce blog Appel à une insurrection de talents de Marylène Delbourg Delphis.

Voir aussi les commentaires de Thierry Spencer et le blog Ikôn.fr


Merci à Koen Peeters de FLANDERS DC d’avoir mis tout en œuvre pour que cet entretien puisse avoir lieu.

Et quel accueil pour tous les participants : cocktail à l’arrivée et à la sortie de la conférence !

Partager :
Tags : 2 commentaires

2 commentaire(s)

  1. awesome blog, do you have twitter or facebook? i will bookmark this page thanks. lina holzbauer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *