Comment Guy Kawasaki utilise Twitter et Facebook – Conférence et démo pour EmailVision à Paris à l’occasion du lancement de l’édition française de son livre

Excellente conférence de Guy Kawasaki pour les clients d’EMAILVISION lors de son passage à Paris les 7 et 8 avril derniers, où il dévoile sa façon d’utiliser les médias sociaux : démonstration en direct des outils qu’il utilise, de l’information qu’il twitte, comment il a utilisé Facebook pour lancer son livre Enchantment aux Etats-Unis, en tête de la liste des best-sellers du New York Times et du Wall Street Journal une semaine après parution ! Simple, clair, pédagogique, généreux…

« Lorsque j’ai découvert Twitter il y a environ 3 ans, j’ai d’abord trouvé que c’était stupide. Je n’ai vraiment réalisé l’intérêt de Twitter que lorsque je me suis servi pour la première fois de la fonction « Search », qui m’a permis de découvrir ce que les gens disaient de moi. Je leur ai systématiquement répondu, et le nombre de mes followers s’est accru assez vite, alors qu’il n’y avait pas encore de listes sur Twitter (344.000 followers à ce jour). Autre découverte très utile, la fonction « Advanced Search » pour faire des recherches dans une zone géographique donnée. Puis la possibilité de faire une recherche via Google sur les fonctions annoncées dans les profils de utilisateurs de Twitter. »


« Je me sers de Twitter Feed pour injecter dans mon flux de tweets du contenu en provenance de sources fiables comme Mashable, ou ReadWriteWeb , ou encore SmartBrief dans le domaine des Médias Sociaux. ObjectiveMarketer me permet de gérer mes campagnes sur Twitter et de répéter mes tweets toutes les 8 heures, 4 fois, ce qui est souvent contesté, mais pour moi, le seul moyen d’être sûr que ces tweets soient lus. En pratique, chacun de ces tweets génère environ 600 clics sur le lien inclus, ce qui prouve qu’il s’agit bien d’un lectorat différent à des moments différents. Pour moi, il ne s’agit pas de spams, car chacun reste libre de me suivre ou pas. »


« Je me sers aussi de StumbleUpon et bien sûr d’Alltop, la sélection de flux RSS produite par ma société. 22 personnes sélectionnent du contenu intéressant pour moi, qu’il s’agisse de poster cette information sur Holy Kaw ou sur Twitter. En revanche, je suis le seul à répondre en direct à mes followers. Twitter est clairement pour moi une plateforme de marketing, le nombre de mes followers est donc particulièrement important.

Pour ce qui concerne Facebook, j’ai pensé au moment du lancement que compte tenu du nombre d’utilisateurs de Facebook, je pouvais me passer d’un site web. Et me suis rendu compte plus tard que là où j’avais 1.000 fans sur Facebook, en diffusant cette information sur mon site, j’en touchais 4.000. J’ai donc complètement changé d’avis là-dessus… »

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *