Vers une révolution des modèles de management ? Conférences de Vineet Nayar : CCI de Paris (département MRH d’HEC et ANDRH), Congrès HR

 

 

Renverser les règles conventionnelles du management, en mettant la direction au service des employés les plus proches des clients, telle est la stratégie du changement qui a conduit au succès exceptionnel de  HCL Technologies, l’une des multinationales Indiennes de services IT qui connaît depuis 2005 la croissance la plus rapide.

Vineet Nayar, patron du groupe HCLT présentait mercredi soir ses pratiques de management  innovantes décrits dans son livre Les employés d’abord, les clients ensuite devant une salle comble à la Chambre de Commerce de Paris. La conférence était animée par Charles-Henri Besseyre des Horts et Kevyn Yong, professeurs au département MRH d’HEC, en partenariat avec l’association ANDRH (le compte-rendu de l’association est ici). Standing ovation en final !

Hier matin, salle comble encore au Congrès HR, au Pré Catelan en séance plénière (une conférence organisée et animée par Charles-Henri Besseyre des Horts).

0 slide ! Vineet est un « raconteur d’histoires », et  l’attention de son auditoire  est  immédiatement captée. Il explique comment il a su favoriser au sein de son entreprise une culture d’insatisfaction permanente, pour que son groupe ne s’endorme pas sur ses acquits. Tout cela repose à l’évidence sur la confiance qu’il a su inspirer.

« La plupart des salariés savent très exactement ce qui ne va pas dans l’entreprise, parfois même avant la direction, ou en tout cas avant que la direction ne soit prête à admettre l’existence du problème. Si vous faites circuler l’information librement et que vous reconnaissez publiquement l’existence d’un problème, un sentiment d’appartenance naîtra chez les employés. Ils commenceront à comprendre que les problèmes de l’entreprise sont aussi les leurs, pas seulement ceux des dirigeants.»

Plutôt que de laisser vos employés critiquer leur entreprise sur Facebook et les réseaux sociaux, pourquoi ne pas mettre à leur disposition une plateforme d’échanges et encourager les critiques ?  Toute critique et doit pouvoir être exprimée, elle est en réalité positive, puisque cela implique que la personne pense pouvoir changer les choses.

« En tant que P-DG, dirigeant ou manager, il faut arrêter de se considérer soi-même comme la seule source de changement. Il faut résister à l’obsession de répondre à chaque question ou de donner une solution à chaque problème. Au contraire, il faut commencer à poser soi-même les questions, à envisager les autres comme une source de changement, et à transmettre la responsabilité de la croissance de l’entreprise à une nouvelle catégorie de leaders, celle qui est plus proche de la zone de création de valeur. C’est la seule manière de commencer à créer une entreprise autogérée et autonome, où les employés au cœur de la zone de création valeur ont le sentiment d’être aux commandes, au sein de laquelle ils s’épanouissent, concentrés sur le changement et l’innovation.»

Saluant au passage Steve Jobs,  « Pas d’inquiétude pour Apple après son départ, car il a su créer ce type de culture au sein de son entreprise.» , Vineet ajoute ensuite avec humour : ma fonction est désormais obsolète, c’est pour cela que je suis avec vous aujourd’hui, pour partager mon expérience, au lieu d’être dans mon entreprise.

 

 

 

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *