La consommation collaborative, c’est « Jugaad » !

Source : NARA

En Inde, vient de se créer une start-up intitulée GetJugaad. Le principe, bien implanté en Europe mais encore très nouveau en Inde, est de faciliter le covoiturage comme le font Carpooling ou BlaBlaCar. Petite spécificité locale : le site permet aux femmes qui le souhaitent de s’assurer de ne voyager qu’entre femmes.

Ce qui est intéressant, c’est de voir qu’une société proposant ce type de services ait choisi de se définir comme « Jugaad ». Un peu comme si une société de covoiturage française choisissait de s’appeler « roulez malin »… nom choisi justement par un portail cherchant à fédérer les acteurs du covoiturage, tiens tiens !

Réponse agile au besoin de réduire ses frais de transport et son impact environmental, le covoiturage facilité par les nouvelles technologies est un parfait exemple d’innovation frugale. Il s’agit bien d’apporter des solutions alternatives, complémentaires, dans un contexte sous contrainte, en exploitant de manière plus maline les ressources disponibles. Cette réflexion peut en fait être étendue à toutes les nouvelles pratiques de consommation collaborative.

Prêter une perceuse à son voisin, dormir chez l’habitant, faire un bout de route avec un inconnu… ces habitudes ne datent pas d’hier, mais Internet leur permet aujourd’hui de se déployer d’une manière totalement nouvelle, en élargissant le champ des interactions possibles bien au-delà du cercle amical ou du voisin de palier. On entre là dans l’invention d’une nouvelle approche des biens et des services, privilégiant l’usage sur la possession. Selon Navi Radjou, les innovateurs jugaad « se basent davantage sur les besoins des consommateurs que sur leurs désirs ». Or l’économie collaborative cherche justement à répondre intelligemment à des besoins existants, plutôt qu’à en inventer de nouveaux.

On peut comprendre qu’il y ait là de quoi inquiéter les secteurs économiques « traditionnels ». Selon une étude menée en 2011 par l’Université de Californie, un véhicule partagé correspond à une dizaine de voitures particulières. En mai dernier, un hôte AirBnB a été condamné à New York, la réglementation locale interdisant la location court-terme à des inconnus, afin de protéger l’industrie hôtelière de toute concurrence déloyale.

La consommation collaborative rencontrera sans doute d’autres obstacles dans sa progression, et doit encore conquérir d’autres générations que les jeunes connectés. Mais le mouvement ressemble fort à une lame de fond. Des communautés comme Ouishare en Europe et maintenant Peers au Etats-Unis s’agrègent pour défendre l’économie du partage. Et vous, ferez-vous partie des partageurs jugaad ?

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *