Un rendez-vous jugaad au Havre

Source : Wikimedia Commons

Connaissez-vous Anil Kumar Gupta ?

Il y a plus de vingt ans, ce professeur de l’Indian Institute of Management (IIM) d’Ahmedanad créait le Honeybee network. « Depuis plus de deux décennies, Honeybee a accumulé une base de données comportant plus de dix mille inventions d’entrepreneurs locaux ayant créé des solutions ingénieuses pour résoudre les problèmes socio-économiques dans leurs communautés », écrivent Navi Radjou, Jaideep Prabhu et Simone Ahuja au tout premier chapitre de L’Innovation Jugaad, redevenons ingénieux ! L’idée du Honeybee Network était de rendre ces innovations accessibles à tous ceux à qui elles pourraient rendre service, tout en récompensant les ingénieux inventeurs.

Autant dire qu’Anil Kumar Gupta est en quelque sorte le pape de l’innovation jugaad. Le jeudi 26 septembre, il interviendra dans une conférence sur l’économie collaborative et l’avenir de la collaboration comme modèle économique, introduite par Antonin Léonard, co-fondateur de Ouishare, dans le cadre du deuxième LH Forum.

Initié par le Groupe PlaNet Finance, le LH Forum est un rendez-vous désormais incontournable pour quiconque s’intéresse à la réflexion sur un modèle économique plus durable, plus équilibré et plus juste. Sous-titré « Mouvement pour une économie positive », il aura lieu cette année du 25 au 27 septembre au Havre (d’où son nom). L’édition 2013 réunira près de 200 intervenants du monde entier (grands dirigeants, entrepreneurs sociaux, économistes, ONG, universitaires), et 3000 participants autour de thèmes tels que l’énergie, la santé ou l’innovation technologique, tous abordés sous l’angle du développement d’une économie responsable, respectueuse de l’environnement et des hommes. Parmi les intervenants prévus, on peut citer le Prix Nobel d’économie Joseph E. Stiglitz, Jérémy Rifkin, Jean-Paul Fitoussi, ou Jean-Marc Borello, Président du Groupe SOS.

L’objectif du Forum est de démocratiser le concept d’économie positive et d’inciter le grand public à évoluer vers de nouveaux mode de consommation. Temps fort d’échanges et de débats, il se veut aussi un incubateur d’innovation. Tous les soirs à partir de 18h, l’accès au grandes conférences est ouvert à tous et sans inscription.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *