Les Lundis Y : A la découverte d’Anaïs Bon, artiste et entrepreneur

Les fidèles lecteurs de ce blog connaissent tous désormais Anaïs Bon qui nous a rejoint cet été pour une rubrique consacrée à l’innovation chaque jeudi.

Vous connaissez par ailleurs mon attachement à l’art, et plus particulièrement au théâtre. C’est une caractéristique que je partage avec Anaïs, d’où mon envie de lui laisser la parole pour se présenter et surtout pour présenter comment elle mène de front ses activités d’entrepreneur (principalement dans la communication), de poétesse et de directrice de la Compagnie de l’Arme Blanche, la compagnie de théâtre qu’elle a co-fondée en 2006.

Dans La Supercherie d’Icare, Seth Godin nous invite en effet à sortir de notre zone de confort pour faire émerger l’artiste en nous. Et Anaïs nous a prouvé qu’elle en était capable dans son dernier billet, Comment j’ai compris que j’étais casse-cou.

Découvrons maintenant comment ses différents projets ont vu le jour et comment elle partage son temps entre son activité professionnelle et ses pratiques artistiques. Certainement un exemple à suivre pour développer notre créativité et nos capacités d’innovation…

Angélique

Partager :
Tags : 2 commentaires

2 commentaire(s)

  1. J’espère que 4 ans après cet entretien, tu récoltes pleinement les fruits de ton travail. Pour avoir suivi ton cours sur la veille/curation à l’IFOCOP il y a quelques mois, je peux dire que j’ai le sentiment que tu t’occupes parfaitement bien de ‘ton jardin’ et que tout pousse harmonieusement. Bravo Anaïs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *