Street Marketing kitsch à Hong Kong et Macao

Et si l’Asie était l’Eldorado du streetmarketing ? Si en Europe, les opérations publicitaires de rue doivent souvent recourir au décalage, à l’ironie ou à la surprise, le public urbain des grandes villes asiatiques peut se laisser séduire au premier degré. Là où le capitalisme et l’abondance sont célébrés sans arrière-pensée, les marques n’ont pas besoin de prendre des chemins détournés pour gagner la confiance des consommateurs ; en revanche, elles doivent se montrer inventives pour être visibles dans un espace totalement saturé d’enseignes et de messages publicitaires en tous genres.

Première arme fatale du street marketing asiatique:  le kawaii ! L’utilisation de petits animaux attendrissants attire les enfants évidemment, mais les adultes ont l’enthousiasme tout aussi facile. L’avantage : tout le monde se prend en photo avec, et l’image circule instantanément sur les réseaux.

Ici sur une terrasse panoramique assez touristique de Hong Kong, Visa propose des « free hugs » porte-bonheur avec un ourson géant.

Ici, c’est parmi les boutiques de souvenirs au pied d’un Bouddha géant qu’une marque de biscuits fourrés japonais assure l’ambiance de Noël :

Le secteur culturel n’est pas en reste à Macao, où le musée d’art contemporain a trouvé un moyen ludique de faire la promotion de son exposition des œuvres de Yue Minjun.

Plus étonnant : des informations de santé publique sur l’hygiène alimentaire prennent la forme d’une grosse pomme pour attirer l’attention.

Et pour finir, après l’homme sandwich, l’homme-mochi ! Pour vendre des pâtisseries japonaises, évidemment.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *