Ne rangez pas votre bureau !

photo Frédéric Bisson

Vous cherchez à développer votre créativité ?

Ne rangez pas votre espace de travail trop souvent. Laissez le hasard intervenir dans le classement des livres sur les rayonnages de votre bibliothèque, ou la multiplication des icônes sur le bureau de votre ordinateur. A en croire les résultats de l’étude menée par Anna Mikulak de l’Association for Psychological Science sur les avantages comparatifs d’un bureau ordonné ou désordonné, le désordre stimulerait la pensée créative et l’innovation.

Accepter une part de désordre, c’est permettre au hasard de jouer avec nos idées. C’est d’ailleurs le grand plaisir de l’utilisation des réseaux sociaux : si découvrir un flux d’actualités au petit bonheur-la-chance n’était pas aussi stimulant – autant que peut l’être une promenade autorisant des rencontres de hasard – nous ne ferions que de bien sérieuses recherches par mots-clés…

Le fait est que nous nous nourrissons de ce qui croise notre chemin sans que nous l’ayons cherché : c’est ce que l’on nomme sérendipité, ou hasard heureux.

Pour les auteurs de Gamestorming, le hasard est essentiel à toute créativité, de la même manière que le brassage et la recombinaison génétiques participent à l’évolution de la vie : « nous excellons tant à distinguer des modèles qu’il peut être difficile de percevoir autre chose. Aussi, il est possible de duper l’esprit en favorisant le hasard et en créant un environnement au caractère aléatoire. De cette manière, vous pourrez plus facilement rechercher de nouveaux modèles dans des domaines connus ».

Vous voulez un exemple de sérendipité ? Alors que j’avais commencé à rédiger ce billet, je suis tombée sur un long article de Rob Walker à propos de BoingBoing, blog dont la ligne éditoriale semble gouvernée uniquement par le hasard et le principe de plaisir, mais qui parvient, en dépit de (ou grâce à) son aspect hirsute de « directory of wonderful things », à se maintenir dans le peloton de tête des blogs les plus populaires du monde. Succès aussi inspirant que désordonné, qui résonne étonnamment avec cet autre conseil de Gamestorming :

« Vivez dans l’instant présent. Regardez autour de vous et choisissez divers éléments, assemblez-les puis inventez un jeu à partir d’outils sommaires. Le jeu vous permettra d’aller de l’avant. Inutile de connaître la destination finale, il suffit de discerner la prochaine étape du voyage. Gardez simplement un oeil sur l’objectif flou (le sommet de la montagne, l’horizon imaginaire qui s’en dégage) et l’étape ou le jeu suivant, qui vous feront plus ou moins avancer dans la bonne direction. »

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *