Les lundis Y : Les bonnes pratiques de Guy Kawasaki en matière de publications sur le Net

Guy Kawasaki est l’un des influenceurs les plus suivis sur la toile. Nous avons traduit ses conseils  pour publier  sur les réseaux sociaux (vous les retrouverez en anglais ici).

 

 

« Les médias sociaux possèdent leurs propres règles non-écrites en matière de publication de contenu. Voici les bonnes pratiques qui fonctionnent pour moi.

?   Soyez court. La longueur optimale de vos publications sur Google+ et sur Facebook est de 2 à 3 phrases. Twitter, par essence, vous limite à 140 caractères.

?   Postez publiquement. Ne cachez pas vos bons contenus derrière une barrière de sécurité. Vous avez besoin d’exposition et de reconnaissance dans la sphère la plus large possible. Par conséquent, laissez tout le monde lire vos publications. Plus votre cercle d’influence est grand, mieux c’est.

?   Publiez régulièrement. Personne ne se plaint lorsqu’il reçoit trop peu de publications. Mais si vous partagez trop de contenu, des personnes risquent de se plaindre et vous risquez alors de perdre des lecteurs. Si cela arrive, ajustez simplement le volume de vos publications.

?   Trichez. Passez en revue les articles qui sont déjà populaires et publiez-les.  Google+ en possède une belle collection de même qu’Alltop sur sa page des articles les plus populaires. (Révélation : je suis le co-fondateur d’Alltop.)

?   Mettez des liens vers vos sources. Mettez toujours des liens vers vos sources d’information ou en direction des analyses qui vous ont aidé à rédiger vos publications. Le but est triple : premièrement, permettre au lecteur d’en connaître davantage sur le sujet ; deuxièmement, augmenter le trafic sur le site source en signe de gratitude et troisièmement, développer l’habitude de citer ses sources.

?   Accordez du crédit à ceux qui vous ont cité. Quand quelqu’un partage l’un de vos contenus, soyez reconnaissant en mentionnant son nom. Cela montre que vous êtes élégant et que vous maîtrisez les règles du jeu. Cela vous permet aussi d’accumuler des points positifs dans votre karma alors, rappelez-vous : ABC (“Always Be Crediting”).

?   Ajoutez une photo ou une vidéo. Mettre simplement du texte ne fait pas mouche sur les réseaux sociaux où l’impact visuel est très important. Chaque publication doit attirer le regard afin d’attirer l’attention du lecteur. Mais soyez sûr de mentionner les crédits de la photo ou de la vidéo si vous n’en êtes pas l’auteur.

?   Utilisez la forme active. “Apple annonce un nouvel iPhone aujourd’hui” est plus percutant que “Un nouvel iPhone est annoncé aujourd’hui par Apple.” Briéveté et forme active sont les deux pendants du succès.

?   Ajoutez un hashtag. Les hashtags permettent aux gens de retrouver vos publications sur les sujets les plus populaires sur Google+ ou Twitter. Par exemple, si vous publiez quelque chose au sujet du bacon ajoutez  “#bacon” à votre publication.

?   Partagez quand votre audience est réveillée. Cela a l’air tout bête, mais partagez vos publications quand votre audience est réveillée. Si votre public est dispersé partout dans le monde, mon conseil est de publier de 8h à 22h (au fuseau horaire de Californie). Pourquoi ce fuseau horaire ? Car les spammers d’Asie du Sud Est dorment. C’est pour cela que j’aime tellement Buffer.

?   Repétez vos tweets. Je répète mes tweets quatre fois à huit heures d’intervalle. Je peux prouver que cela multiplie par 4 le nombre de clics. L’hypothèse que tout le monde voit vos publications quelque soit l’heure à laquelle vous les partagez est fausse. Je ne répète pas mes posts sur Google+ ou Facebook parce que cette pratique n’est pas bien vue sur ces réseaux.

 Il n’y a pas de bonne ou mauvaise manière d’agir sur les réseaux sociaux. Il y a simplement ce qui fonctionne pour vous ou non. Ces practiques m’aident, aussi je vous encourage à les essayer pour voir si elles peuvent aussi vous aider.

Cette présentation Slideshare est un extrait d’un webinar sur les médias sociaux que vous trouverez peut-être intéressant. »

Guy Kawasaki est l’auteur de best sellers traduits en français par Diateino comme L’Art de se lancerLa Réalité de l’entrepreneuriatL’Art de l’enchantement. En ebook : Google+ pour nous autresLe style Macintosh.

Et retrouvez ici la vidéo réalisée lors du passage de Guy au Numa à Paris.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *