Will it blend ?

Connaissez-vous les vidéos de Blendtec ?

Source : Blendtec

Dans L’Art de l’enchantement, Guy Kawasaki les cite en exemple lorsqu’il évoque l’importance d’immerger les gens pour les captiver. Une vidéo est une bonne manière d’offrir une expérience indirecte qui mette les clients en situation.

Jugez plutôt en visionnant cette vidéo.

Avouez que vous vous êtes imaginés en train de mettre la tablette dans le mixeur et d’appuyer sur le bouton. Et comme les internautes peuvent proposer de réaliser le test de « will it blend » avec tout et n’importe quoi, vous vous êtes demandé si le super-mixeur saurait venir à bout de super glu, de Justin Bieber ou de toute autre chose farfelue.

Vous avez eu envie de jouer.

Toute la force du jeu est là : il permet une mise en situation.

Le plaisir enfantin de la destruction (mettre un i-phone dans un mixeur ou sauter à pieds joints sur un château de sable) est d’ailleurs le principal ressort d’une technique de Gamestorming intitulée « l’anti-problème ». Le principe : chercher des solutions à un problème radicalement opposé au problème que l’on rencontre réellement. Par exemple, dans le cas d’un problème sur les ventes, réfléchir à toutes les manières possibles de faire fuir les clients pour qu’ils n’achètent surtout pas le produit.

Ce jeu permet de lâcher facilement la pression et de débrider les créativités les plus rouillées. Et au final, avoir regardé le problème à l’envers permet de débusquer des solutions originales au problème réel. Bien joué !

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *