Les Lundis Y : Comment gagner la confiance de vos collaborateurs

Etre un bon leader, c’est être quelqu’un qui inspire de la confiance à ses collaborateurs. Bien sûr, cela ne va pas de soi. C’est un lien qui se construit au jour le jour. Voici les conseils que donne l’auteur Carolyn O’Hara sur l’un des blogs de la Harvard Business Review.

« La confiance est souvent considérée comme la base de la réussite d’une entreprise. La plupart des personnes envisagent d’ailleurs la question sous l’angle de la relation aux clients : ils doivent avoir confiance en vous, en vos produits et en vos services. Mais la confiance à l’intérieur de l’entreprise est tout aussi importante : vos employés doivent avoir confiance en chacun d’entre eux. Quand ce n’est pas le cas, la communication, les travaux d’équipe et les performances en souffrent inévitablement. Quand Arthur Sulzberger, le directeur du New York Times a licencié sa rédactrice en chef, Jill Abramson, en mai dernier il a expliqué qu’il lui avait répété à plusieurs reprises qu’elle avait perdu la confiance de ses journalistes. Mais comment construire une relation de confiance au travail ?

Ce qu’en disent les experts

La confiance est « un phénomène qui évolue constamment », explique David DeSteno, professeur de psychologie à la Northeastern University et auteur de The Truth About Trust. Cependant, c’est essentiel d’encourager l’engagement, la motivation et la sincérité de ses employés. Les collaborateurs ont davantage tendance à suivre les objectifs mis en place par un manager en qui ils ont confiance, surtout s’ils considèrent que ces objectifs sont de leur niveau. « Les managers n’apprendront jamais la vérité sur leur entreprise si leurs employés ne leur font pas confiance », explique Jim Dougherty, professeur à la MIT Sloan School of Management et ancien PDG d’une entreprise de logiciels. C’est pourquoi il est si important d’entretenir le sentiment de fiabilité que l’on donne. Voici comment faire.

Faites des liens

L’une des stratégies les plus efficaces c’est de créer des liens personnels. Et cela s’applique tout particulièrement aux managers. « Quand le pouvoir d’une personne augmente on a aussitôt moins confiance en elle », raconte DeSteno ; elle a moins besoin des autres et elle paraît moins fiable en conséquence. Contrecarrez cette impression en faisant connaissance avec les personnes de votre équipe et en les laissant vous connaître également. Cela peut se manisfester par des petites conversations sur une ville ou une équipe de sport commune. Mais cela peut aussi prendre la forme de déjeuners communs ou de petits appels à l’équipe de SAV. « Faites quelque chose qui les fait croire que vous êtes comme eux », explique Dougherty. Cela signifique que « même si vous êtes le chef, vous êtes ensemble dans l’aventure. »

Soyez transparent et honnête

Partagez autant d’informations que vous pouvez sur la santé actuelle de l’entreprise et ses objectifs. Sinon, vous allez toujours devoir faire face aux rumeurs. « S’il y a un manque d’information, les employés vont remplir ce manque mais toujours par des informations négatives », précise Dougherty. Il y a peut-être des données que vous ne pouvez pas partager mais diffuser régulièrement les autres informations comme les résultats financiers, les chiffres de la performance ou les compte-rendus de réunions montre que vous avez confiance en vos employés, ce qui les incitera à avoir plus confiance en vous. Etre transparent signifie d’avoir l’intérgrité nécessaire pour dire la vérité même si elle contient son lot de mauvaises nouvelles. « Si vous ne pouvez pas dire les mauvaises nouvelles, personne n’aura confiance en vous », raconte DeSteno.

Encourager plutôt que commander

Les employés connaissant la différence entre donner des ordres et encourager. « Vous ne réussirez pas sur le long terme si vous dites aux gens quoi faire », explique Dougherty. « Vous devez les motiver ». Quand les employés sentent qu’on leur donne le pouvoir pour réussir, ils travaillent plus dur et de manière plus intelligente. Ce qui signifie pour les managers de déléguer et de donner le plus d’automonie possible en étant bien clair sur vos attentes et sur la manière dont la performance sera mesurée. « Les personnes vous feront confiance si vous leur faites confiance », précise Dougherty.

Prenez la responsabilité des échecs et soyez reconnaissant en cas de succès

Personne ne veut d’un manager qui s’attribue tous les lauriers et critique vivement ses collaborateurs en cas d’échec. « La meilleure manière d’encourager les gens à bien se comporter c’est d’être reconnaissant pour leur travail », dit Dougherty. Cela renforce leur sentiment de travailler pour un but commun plutôt que pour la seule gloire de leur manager.

N’ayez pas de chouchous

S’il y a un moyen sûr de prendre la confiance que les autres ont en vous c’est d’avoir des chouchous. « On voit tout de suite quand il y a du favoritisme », explique Dougherty. « Si vous traitez mieux quelqu’un vous casserez toute la dynamique de groupe. » Si vous donnez en priorité des informations ou des tâches à certains employés ou si vous les invitez à déjeuner ou à aller voir un match sans le faire pour les autres, toutes les actions que vous ferrez pour créer un climat de confiance seront annulées. Vous éviterez également toute médisance, car cela signifierait que l’attitude que vous avez en public n’est pas la même que celle que vous avez en privé. « Les personnes ont besoin de savoir qu’elles sont en train de parler à une personne vraie », explique DeSteno.

Montrez que vous êtes compétents

Si vous n’êtes pas bon dans votre travail, vous pouvez toujours espérer gagner la confiance de vos employés. « Même si tout le monde vous aime, vous devez prouver que vous êtes compétent », écrit DeSteno. Cela signifie que vous devez mettre à jour régulièrement vos compétences et suivre vos engagements. Vous devez aussi éviter d’être un expert en toute chose. Si vous avez l’humilité de poser des questions et de montrer votre envie d’apprendre, vous travaillerez de manière plus intelligente et vos employées aussi. « On peut accomplir beaucoup plus en travaillant avec d’autres personnes et en s’appuyant sur leur expertise plutôt qu’en travaillant tout seul », conclut DeSteno.

Les principes à se rappeler :

A faire : 

  • Mettre en avant ce que vous avez en commun : cela aide les employés à avoir la conviction que leurs objectifs sont similaires aux vôtres.
  • Partager le plus d’informations possible – quand les personnes sentent que vous leur faites confiance, elles vous feront confiance en retour.
  • Admettez vos erreurs et acceptez-en la responsabité.

A ne pas faire :

  • Donner des ordres – A l’inverse, laissez vos employés prendre des initiatives pour gagner leur confiance.
  • Dire du mal de quelqu’un — car tout le monde va croire que vous médisez sur leur compte une fois le dos tourné.
  • Faire semblant de savoir  — les employés ont besoin de savoir que vous êtes assez honnête pour admettre quand vous ne savez pas. »
Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *