Les Lundis Y : Créativité et lâcher prise

Pour compléter l’article de la semaine dernière « Arrêtons de glorifier le fait d’être occupé », j’aimerais aujourd’hui aller plus loin sur les points « Écoutez votre voix intérieur » et « Trouvez des moments de solitude ».

C’est d’ailleurs une idée qui m’est venue alors que je réfléchissais au sujet de mon prochain article, comme une « métaréflexion ». Je me suis dit : « Très bien, je suis en train de réfléchir à une idée mais qu’est-ce qui me permet en général de trouver une idée ? »  Ou, pour l’exprimer autrement, quelles sont les conditions qui me permettent d’avoir des idées et surtout des bonnes idées ?

Un moyen qui me permet d’y parvenir, comme Guy Kawasaki d’ailleurs, est la méditation. Je ne suis pas une spécialiste en la matière et ne tenterai donc pas une explication des processus qui se mettent en place lors de la méditation, mais je peux juste vous raconter ce qui se passe en moi à ce moment-là.

Au bout d’un moment, je parviens à un état de détente physique et psychique au point que je ne contrôle plus mes pensées ni mes gestes. Je suis juste là. Présente au monde et réceptive aux pensées ou images qui peuvent me traverser l’esprit et il m’arrive alors d’avoir des idées ou de faire des associations auxquelles je n’aurais jamais pensé et surtout auxquelles je ne serais certainement jamais parvenue en contrôlant le flux de mes pensées.

Il m’arrive également d’avoir des bonnes idées ou des idées inattendues en marchant ou en faisant du vélo. Je ne sais pas si c’est le fait d’être en mouvement ou de faire une activité « automatique » qui fait naître en moi de nouvelles idées mais je peux seulement dire que c’est rudement efficace. Aussi efficace que la méditation. Certainement parce que nos mécanismes de contrôle se relâchent car nous nous concentrons sur autre chose : notre chemin, les embouteillages, le paysage, etc.

Ainsi, passer des moments en tête-à-tête avec moi-même dans le cadre d’une activité qui me détend est essentiel pour me connecter à ma subjectivité et pour écouter mon intuition et ma voix intérieure.

S’entraîner à cela et le faire le plus régulièrement possible m’aide à développer de bons réflexes et à entretenir ma créativité dans n’importe quel contexte. C’est comme une gymnastique de l’esprit, mais une gymnastique qui s’apprend et se pratique dans la douceur.

Et vous ? Quelles sont vos méthodes pour libérer votre créativité et pour lâcher prise ?

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *