Les Lundis Y : Contre les listes

Certes, Guy Kawasaki aime partager des photos de nourriture et de hockey sur sa page Facebook. Mais il partage aussi – et la plupart du temps d’ailleurs – des contenus intéressants.

La preuve : voici un article de Leo Babauta qu’il a partagé cette semaine sur le caractère non productif des « to-do lists » ou « bucket lists » (une liste de choses que l’on aimerait accomplir avant de mourir) car le plus important n’est pas de faire mais de faire des choses qui on un sens pour nous.

« Avez-vous déjà fait une « bucket list » ? Me concernant, je trouve l’idée très séduisante – j’adore lire les listes des autres et faire les miennes.

Mais voici ce qui arrive quand vous rédigez votre liste :

1. Vous vous mettez la pression pour accomplir les actions de la liste. Comme si vous n’en aviez pas déjà assez avec toutes vos « to-do lists » !

2. Si vous ne parvenez pas à accomplir toutes vos actions, vous vous sentez coupable et avez le sentiment de ne pas avoir tout accompli dans votre vie.

3. Si vous parvenez à accomplir toutes vos actions, c’est certainement des activités « faciles » qui sont généralement présentes sur la liste juste parce qu’elles ont l’air « cool » à faire.

La vérité, c’est que la plupart des choses que nous mettons sur ces listes sont juste des choses qui nous viennent à l’esprit et qui ne font pas sens pour nous. Nous y mettons « saut en parachute », « faire du surf », « visiter la forêt amazonnienne » et « s’embrasser sous la pluie » – parce qu’il s’agit bien sûr d’activités géniales… mais nous n’y mettons que très rarement « changer la vie de quelqu’un » ou « trouver un travail qui ait du sens pour moi » ou « être compatissant avec ma famille ».

La vie n’est pas une grande « to-do list » et il ne s’agit pas non plus d’optimiser toutes les choses que nous accomplissons dans notre vie.

Les choses les plus surprenantes et géniales à faire et à voir sont juste en face de nous, là où nous nous trouvons. Maintenant. Nous n’avons pas à voyager pour voir des paysages magnifiques ou faire des expériences extrêmes pour nous rendre compte de combien la vie est merveilleuse.

Et nous pouvons aussi trouver un travail qui ait un sens pour nous là où nous sommes. A quoi ressemblerait votre liste si vous y mettiez moins de choses mais des choses importantes pour vous ? A quoi ressemblerait votre « anti-bucket list » ?

Et si vous ne savez pas ce qui fait sens pour vous, ce qui est vraiment important pour vous… c’est peut-être ce à quoi vous devriez dépenser votre énergie plutôt que de rédiger des listes ? »

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *