Pitch : Faites une bonne première impression par Nancy Duarte

Le texte qui suit est un extrait du l’édition française du livre de Nancy Duarte, Vibrations, un livre très visuel, qualifié par Garr Reynolds de « meilleur livre du monde sur les présentations ».

« Le vieux proverbe a raison : on n’a jamais une seconde  chance de faire une bonne première impression. Mais  une plaisanterie ou une accroche un peu mièvre sont-elles vraiment de bonnes manières de commencer une présentation ?

Quelle est la première chose que vous voulez montrer à votre auditoire ? Quelle première impression souhaitez-vous lui donner ? De quelle humeur voulez-vous qu’il soit à la fin de votre introduction ? Ces choix ne dépendent pas uniquement de ce que vous dites. Vous pouvez influencer l’humeur de votre auditoire par un usage  avisé du type de salle, de l’éclairage, de la musique d’ambiance, des objets posés sur les sièges, de l’image qui occupe l’écran à leur entrée dans la salle, des vêtements  que vous portez ou de votre entrée en scène.  (…)

Je comprends que vous voudriez que l’auditoire vous  juge sur vos idées et non sur votre apparence, mais il est  inévitable que leur première impression se fonde, pendant quelque temps du moins, sur ce qu’ils voient. Il ne faut que quelques secondes à vos auditeurs pour vous ranger mentalement dans une catégorie et décider s’ils  vous laisseront ou non les captiver.  

C’est cette peur du regard de l’autre qui fait craindre  à beaucoup de personnes la prise de parole en public.  Mais cette première impression est en votre pouvoir. Ne vous laissez pas intimider. Si vous pouviez lire dans les pensées de vos auditeurs quand ils rentrent dans la salle,  je parie que vous seriez surpris. D’ailleurs, avec l’avènement des médias sociaux, vous pouvez vous rassurer en  constatant à quel point le flux de commentaires est superficiel et niais. Voici quelques exemples tirés de commentaires authentiques écrits par des gens qui attendaient le début d’une présentation : « J’espère qu’il y aura pas trop de queue aux toilettes après. » « Zut ! J’ai raté le jus d’orange au comptoir d’inscription ce matin. » Eh oui ! Voilà à quoi ils pensent avant de vous écouter. Leurs attentes ne sont  pas énormes et sont plutôt nombrilistes, donc il ne devrait  pas être trop difficile de faire bonne impression.

Une première impression n’a pas à être excessivement mise en scène ou comporter un « truc ». Il s’agit de montrer qui vous êtes, vos motivations, vos capacités, mais  aussi vos points faibles. Vous demandez à l’auditoire de voir les choses de votre point de vue, mais ils ne savent  même pas encore s’ils vous aiment bien, encore moins si votre point de vue ne leur donnera pas un mal de tête. Montrer clairement qui vous êtes et ce qui vous rend sympathique est d’une importance cruciale.

Ayez conscience que l’auditoire a déjà une première  impression de vous avant même de vous avoir rencontré : pensez à vos interactions avec votre public lors des  semaines précédant la présentation. À quoi ressemblait  votre invitation ? Comment avez-vous présenté l’emploi du temps ? Quels mots avez-vous utilisés dans votre courrier électronique ? Que disait de vous votre biographie ? Comme la véritable première impression résulte de la  somme de toutes les interactions qui précèdent la présentation, assurez-vous de soigner celles-ci. Une bonne première impression permet à l’auditoire de  s’identifier à vous et à votre message. Il est dans la nature de l’auditoire de s’identifier à vous et de chercher ressemblances et différences. Facilitez-lui la tâche, passez rapidement à la présentation proprement dite. Créez une identité commune entre vous et lui. »

En se fondant uniquement sur votre apparence lors de la première rencontre, l’auditoire en apprend beaucoup sur vous.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *