Seth Godin : Sauter pour sortir de l’impasse

Dans notre quotidien professionnel, il nous arrive parfois de nous trouver dans une impasse : notre projet rencontre peu de support et n’avance pas ; tel budget prévu nous est finalement refusé ; notre nouvelle idée ne franchit pas l’étape du comité de validation… Il est parfois tentant de se résigner et de renoncer au changement. C’est finalement moins fatigant et moins risqué que de chercher à lever les obstacles.

Bien évidemment, Seth Godingourou du marketing viral, ne saurait se contenter de cette solution de facilité qui s’avère frustrante. Dans son ouvrage Tribus, nous avons besoin de vous pour mener, il met en lumière la figure de « l’hérétique » : c’est celui qui va à l’encontre du statu quo et dont l’audace encourage les autres personnes à le suivre et à constituer une tribu.

Nous avons la chance de vivre à une époque où chacun, à son niveau, peut constituer sa tribu autour d’un changement auquel nous croyons. Les réseaux sociaux, l’évolution des styles de management et l’émergence d’organisations ouvertes nous donnent des outils et des effets de levier considérables. À nous de nous en saisir pour convaincre et faire avancer nos idées.

Seth Godin utilise ici l’exemple de l’escalade pour nous montrer comment des limitations peuvent être repoussées. Ce sont de nouvelles voies qui s’ouvrent et, même s’il ne le mentionne pas ici, une immense joie d’avoir osé :

Extrait« Chris Sharma est un hérétique qui escalade des rochers.

Chris a changé les règles de tout un sport et, ce faisant, il a influencé la façon dont des dizaines de milliers de personnes perçoivent l’accomplissement personnel.

Pendant des centaines d’années, les escaladeurs de rochers suivaient un principe simple : toujours garder un pied et une main sur le mur. Si vous êtes encordés avec deux de vos quatre membres, vous pouvez joliment imiter Spiderman sans risquer votre vie. Gauche droite, gauche droite, vous montez, peu de risque et beaucoup de progrès.

Au lieu de rester collé au mur, Chris saute.

Ça s’appelle un dyno. Chris n’a pas inventé le dyno, mais il l’a certainement poussé plus loin que tout ce qu’on pouvait imaginer. Chris peut prendre des voies considérées jusqu’alors comme impraticables. Lorsqu’il se retrouve face à une impasse, il regarde vers le haut et il saute. Pas de jambe, pas de bras. Juste de l’air. Tout droit, deux, trois ou quatre doigts de pied, attrapant une petite arête de rocher avec deux doigts, et il continue son escalade.

Pendant un temps, c’était controversé. Ce n’était pas bien. C’était risqué. Et puis, petit à petit, les partisans de l’orthodoxie sont venus voir. Ils ont découvert que c’était une solution raisonnable (mais surprenante) à de nombreux problèmes d’escalade. Soudain, des voies qui étaient impraticables ne l’étaient plus.

Je suppose que, parce que Chris correspond au stéréotype de l’hérétique, vous n’êtes pas convaincu. C’est un solitaire ; il risque sa vie et fait des choses absolument absurdes à quarante pieds au-dessus de la Méditerranée (en atterrissant régulièrement dans l’eau, sur le dos). C’est facile de le regarder et de dire : « Je ne pourrais jamais le faire. » Et vous auriez raison. Ni vous ni moi ne ferons jamais de dyno (…).

La leçon n’est pas que vous devez risquer vos doigts (sans parler de votre vie) sur un rocher. La leçon, c’est que quiconque est opiniâtre peut faire advenir le changement, qu’il s’agisse d’escalade ou de fourniture de services. »

 Et vous, quelle nouvelle voie pouvez-vous ouvrir en adaptant les règles ?

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *