Dessinez, bricolez : les idées se concrétisent dans la matière

Vos salles de réunion ressemblent probablement à ceci :

Pic 1Vous pouvez y projeter vos présentations et avec un peu de chance, vous avez même des feutres presque neufs, des Post-it® et un rouleau de papier dans le paper board. Vous avez ainsi le sentiment d’être plutôt bien équipé.

Ce format de salle de réunion, est fonctionnel. Il se prête bien à la communication d’informations descendantes. Mais, les auteurs de L’Expérience : le nouveau moteur de l’entreprise », Christophe Rebours et Inès Pauly, nous mettent en garde contre le risque de rester à un niveau trop conceptuel dans ce type de configuration. Ils recommandent plutôt de passer autant que possible par la matière :

« Dans l’entreprise traditionnelle, les idées se partagent et se valident à l’aide de formes, pour la plupart dématérialisées : nombres, pourcentages, emails, présentations PowerPoint, tableaux Excel, etc. Cette dématérialisation pousse à l’abstraction, donc à la manipulation rapide de concepts. Mais elle déconnecte du sensible et de l’émotionnel. Dans l’Entreprise de l’Expérience, les idées s’incarnent dans la matière physique. Ses artefacts parlent de son activité. Ils se façonnent très vite en mode « quick and dirty[1] ». Ils se touchent et ils partagent de la main à la main. Ils servent à faire ressentir, à itérer, tester et valider, et à convaincre.

À chaque étape de la conception d’une nouvelle expérience et de ses offres correspondantes, chacun dans l’entreprise est invité à manipuler des photos, des vidéos, des maquettes et/ou des tests, des prototypes.

Tous peuvent les adopter, les critiquer, les faire évoluer, les transmettre… Ces objets d’intermédiation facilitent grandement l’appropriation des idées. Ils libèrent la parole. Ils fédèrent les équipes autour d’eux. Ce sont des outils de management qui s’affranchissent des cultures et des langues. Et, en évitant les incompréhensions et les situations trop théoriques, la matière accélère la prise de décisions. »

Dès lors que vous cherchez à favoriser la génération et le partage d’idées au sein de vos équipes, développez davantage le réflexe de passer par un objet et non plus par une présentation théorique. Ces pratiques peuvent vous y aider :

– Équipez votre salle de réunion de fournitures qui facilitent ce passage par l’objet. Un feutre noir desséché incite peu à dessiner ! Rendez-vous dans un magasin destiné aux loisirs créatifs et préparez-vous une boîte de fournitures que vous emmènerez en réunion : palette de feutres, scotch, ciseaux, feuilles bristol, pâte à modeler, agrafeuse, patafix, colle, etc. Choisissez de préférence des fournitures qui donnent envie de les utiliser : feutres odorants, Post-it® aux formes originales, ciseaux colorés, … ce sont à la fois des incitations à les utiliser et des stimulants pour notre créativité.

Votre table de réunion ressemblera davantage à cela :

Pic 2

– Maintenant que vous voilà équipé, incitez vos collaborateurs, en leur montrant l’exemple, à réaliser une suite de croquis ou un montage de photos pour représenter l’expérience client plutôt qu’un schéma de processus. Demandez-leur aussi souvent que possible de dessiner, de construire un prototype avec des feuilles cartonnées, de réaliser une petite vidéo à l’aide d’un smartphone, …

Petit à petit, chacun prendra le réflexe de passer davantage par l’objet que par le concept. Vous aurez plus de facilités à enrichir et partager vos idées.

[1] Littéralement « rapide et moche ». Cette méthode rapide de résolution de problème ne se préoccupe pas de la perfection mais uniquement de l’efficacité de l’obtention du résultat.
Partager :
Tags : Un commentaire

1 commentaire(s)

  1. Excellent procédé pour réconcilier le conceptuel et le sensible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *