Seth Godin : avez-vous besoin d’un CV ?

écritureVous-même ou vos proches cherchez les meilleurs modèles de CV pour vous donner une chance de ne pas être écarté avant même le premier entretien ? C’est une préoccupation louable, mais qui pourrait bien s’avérer périmée. Seth Godin, avec son sens de la provocation habituelle, secoue nos croyances sur l’importance d’un bon CV. Dans son ouvrage Etes-vous indispensable ? il fait le constat que le marché du travail est devenu très difficile pour les personnes moyennes ou bonnes qui se contentent de répondre à leur fiche de poste. Elles sont facilement écartées par d’autres personnes qui elles, sont capables d’aller au-delà et de créer du lien, de devenir expert de tel sujet et de se rendre indispensable. Avoir besoin d’un CV pour prouver notre valeur doit nous alerter : nous ne sommes peut-être pas aussi indispensables que nous le pensons.

 « Avez-vous besoin d’un CV ? C’est une question controversée, mais la voici : si vous faites un travail remarquable, renversant, ou tout simplement spectaculaire, vous n’avez sans doute pas besoin de curriculum vitae.

Si vous avez l’expérience qui fera de vous un linchpin[1], votre CV n’en fait pas mention.

CouvUn CV donne à l’employeur tout ce qui lui servira pour vous éliminer. Lorsque vous m’envoyez votre CV, je peux dire : « Oh, il manque ceci ou cela » et paf, vous voilà écarté.

Avoir un CV vous fait entrer, presque de force, dans cette grande machine de recherche des mots pertinents, pour décrocher un emploi dans les rouages d’une mécanique géante. Et devenir un supplément de chair à canon pour l’entreprise mastodonte. C’est peut-être très bien pour des gens moyens à la recherche d’un emploi moyen, mais est-ce ce que vous méritez ?

Le système qui a produit des tests normalisés et le modèle de la hiérarchie qui nous étouffe a également inventé le CV. Le système, les industriels, l’usine…ils veulent faire de nous des rouages de leur machine – faciles à remplacer, impuissants et bon marché.

Si vous n’avez pas de CV, qu’avez-vous ?

Et si vous aviez trois extraordinaires lettres de recommandation de personnes que l’employeur connaît ou respecte ?

Ou un projet sophistiqué qu’un employeur peut voir ou toucher ? Ou une réputation qui vous précède ? Ou un blog tellement fascinant et rempli d’idées qu’on n’aura pas d’autre choix que de vous rappeler ?

Certains disent : « Euh, d’accord, mais je n’ai rien de tout ça. »

Oui, c’est bien ce que je voulais dire. Si vous n’avez rien de tout ça, qu’est-ce qui vous fait croire que votre travail est remarquable, renversant, ou tout simplement spectaculaire ?

(…) La seule façon de prouver (plutôt que de déclarer) que vous êtes un indispensable linchpin – quelqu’un qui mérite d’être recruté, de faire passer sur le dessus de la pile et d’embaucher – est de montrer plutôt que de dire. Les projets sont les nouveaux CV ».

Et vous, quelles réalisations pouvez-vous mettre en avant ? Comment pouvez-vous les donner à voir, à toucher ? Quels projets vous ont permis de vous rendre indispensable ? Vous aurez peut-être encore besoin de CV pour quelques temps, mais il ne doit pas vous dispenser d’une réflexion profonde sur ce qui vous rend indispensable et sur ce qui vous permet de le prouver !

[1] « Le terme, qui signifie littéralement « cheville d’essieu », « pivot » ou « pièce maîtresse », est une métaphore pour désigner les gens qui, par leur leadership, leur sens de l’initiative, savent connecter les choses entre elles et unir les gens pour faire aboutir des projets. »

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *