5 outils pour créer un moment S.T.A.R. dans votre présentation !

fireworkLes conférences TED ont contribué à élever considérablement les attentes du public. Vos clients, vos collaborateurs, vos interlocuteurs institutionnels sont désormais habitués à des standards élevés : des présentations qui soutiennent l’attention du début à la fin, qui font rire ou émeuvent, qui donnent envie de passer à l’action. Vous vous empressez de les partager avec vos proches car elles vous ont touchées.

Il est difficile après avoir vu ce type de conférences, de présenter un projet de changement, un nouveau produit ou une demande d’investissement avec sa présentation habituelle, ponctuée de tableaux de chiffres et de listes de points clés ! Les conférences TED nécessitent un travail de préparation et de répétition avec des professionnels colossal. Vous ne pouvez pas forcément reproduire cet investissement dans votre quotidien professionnel. En revanche, vous pouvez vous inspirer de Nancy Duarte, qui partage dans son ouvrage « Vibrations », de nombreuses bonnes pratiques des grands orateurs. Voici 5 possibilités de créer un moment mémorable, un moment S.T.A.R. dans votre présentation :

vibrations « Créez un moment où vous communiquez avec brio votre idée phare en glissant intentionnellement dans votre présentation quelque chose dont ils se Souviendront Toujours Avec Ravissement (ce que j’appelle un « moment S.T.A.R. »). Il doit s’agir d’un moment si profond ou si bien mis en scène qu’il pourrait devenir un sujet de conversation au bureau ou, pourquoi pas, apparaître dans le titre d’un article. Placer un moment S.T.A.R. dans une présentation aide à prolonger le débat au-delà de la présentation et donne au message une chance de devenir viral.

Puisque vous risquez de passer devant un public qui écoute un très grand nombre de présentations (un capital-risqueur, un client potentiel qui passe en revue plusieurs fournisseurs), votre objectif est d’imprégner la mémoire, deux semaines après votre présentation, de celui qui prendra une décision finale. Vous voulez qu’il se souvienne de VOUS et non de tous les autres présentateurs qu’il a pu écouter.

Le moment S.T.A.R. doit être marquant, sincère et éclairant. Il doit magnifier votre idée phare et non s’en détourner. Il existe cinq types de moment S.T.A.R. :

Mise en scène mémorable. Rien de plus éloquent qu’une petite mise en scène. Un simple accessoire ou une démonstration du produit peut suffire, mais libre à vous de faire quelque chose de plus complexe, comme une reconstitution ou un sketch.

Échantillon sonore réutilisable. De courtes expressions ou des mots clés fournissent à la presse des titres « prêts-à-l‘emploi », sont aisément réutilisables par les bloggeurs et dans les médias sociaux, et constituent même un slogan autour duquel rallier vos employés.

Image évocatrice. Une image vaut réellement mille mots, je dirais même plus, mille émotions. Une image marquante peut transmettre une émotion inoubliable liée à votre message.

Récit à fort impact émotionnel. Un récit communique de l’information de telle manière que tout le monde la retient. Associer une belle histoire à votre idée phare la rend aisément relayable par le public longtemps après la fin de votre présentation.

Statistiques choquantes. Si les chiffres sont éloquents, ne vous contentez pas de les mentionner en passant : attirez l’attention sur eux ».

Dans la catégorie des « échantillons sonores réutilisables », des conférenciers trouvent des phrases chocs, courtes, faciles à mémoriser… qui tiennent en 140 caractères ! Leur objectif : faciliter le partage de ces phrases clés sur les réseaux sociaux ! Vous avez peut-être dans votre public des personnes qui partagent votre présentation en direct sur Twitter, facilitez-leur la tâche en mettant en lumière des phrases clés au bon format !

Et vous, quelle astuce pouvez-vous utiliser dans votre prochaine présentation pour marquer durablement les esprits et aider à passer à l’action ?

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *