Passion ou travail, pourquoi choisir ?

hobbyLes collaborateurs ont parfois le sentiment que leurs passions relèvent de la sphère personnelle, à l’exception de ceux qui « refont le match » le lundi à la cafétéria, et restent discrets sur ce sujet. Au fil des conversations, vous découvrez que l’un est chef de chorale, une autre consacre ses weekends à la généalogie, le troisième enchaîne les triathlons les plus exigeants. Dans ces activités extra-professionnelles, vos collaborateurs développent des compétences transposables et utiles dans leur quotidien professionnel. Le chef de chorale exerce régulièrement ses qualités de leadership et doit interagir avec tact avec les membres de l’association. La spécialiste de généalogie a appris à utiliser les réseaux sociaux et à coder pour partager largement ses recherches. Le triathlète se bat avec les difficultés logistiques et développe constamment son sens de l’objectif à atteindre.

Ces compétences seraient bien utiles dans la relation client, la gestion de projet ou l’intrapreneuriat ! En outre, elles sont associées à des émotions positives liées aux loisirs et à l’épanouissement personnel. Mais le manager et ses collaborateurs n’ont pas toujours le réflexe d’aller puiser dans ces compétences. Comment tirer parti de ces talents ? Navi Radjou, Jaideep Prabhu et Simone Ahuja partagent dans leur ouvrage l’Innovation Jugaad cette bonne pratique de frog : créer des « centres de passion » dans son entreprise. En voici le principe :

jugaadweb[1]« Les entreprises doivent inciter les employés à partager et discuter publiquement des idées qui les passionnent, qu’elles soient controversées ou dérangeantes. Et pour mettre ces idées en application, elles doivent contribuer à bâtir des communautés de consommateurs et de partenaires autour d’elles. Frog, par exemple, a lancé des « centres de passion » dans tout son réseau mondial de studios de conception. Les employés peuvent y discuter librement de leurs idées iconoclastes et collaborer avec des collègues, des clients ou des partenaires extérieurs qui partagent des passions similaires. Robert Fabricant, vice-président de la création chez frog et force motrice de cette initiative dans l’entreprise, explique : « Nous voulons convertir la passion d’un salarié individuel en une « communauté de passion », où les gens ayant des points de vue différents pourraient trouver des moyens de transformer leur passion personnelle en une réalité concrète. Ces passions sont les semences de solutions qui peuvent transformer et améliorer des initiatives ou être à l’origine de nouveaux projets. L’objectif est de créer un mouvement de fond au sein de frog par pollinisation et fertilisation des passions personnelles à travers notre organisation. » Frog a mis en place un site Web où ses salariés peuvent partager leurs passions avec le monde entier. Dans une des vidéos du site, Denise Burton, une employée de frog, décrit ainsi sa passion : « Mettre des gens en relation a toujours été ma passion. Même quand j’étais enfant, chaque fois qu’il y avait une bagarre dans la cour de récréation, j’étais celle qui négociait la paix entre les enfants et les réconciliait. Quand j’ai grandi, j’ai compris que les technologies comme le World Wide Web et la Radio Frequency Identification (RFID) peuvent non seulement aider à relier des millions de personnes, mais aussi des milliards d’appareils ensemble. J’ai toujours rêvé d’« expériences connectées », un monde sans barrières où les gens sont reliés entre eux de façon transparente. Même après avoir rejoint frog, c’est longtemps resté un rêve. Mais maintenant, je pense que les clients de frog sont en n prêts : ce n’est plus une idée en l’air. Le moment est venu de transformer les « expériences connectées » en une réalité viable sur le plan commercial. »

Et vous, connaissez-vous les passions et hobbies de vos collaborateurs ? Comment pourraient-ils les mettre à profit dans leur quotidien professionnel ? Quels ponts pouvez-vous établir avec les défis de votre entreprise ? Dans un premier temps, vous pourriez utiliser votre Réseau Social d’Entreprise en y créant des groupes d’intérêt et solliciter vos collaborateurs pour faire naître de nouvelles idées. Vous pourrez ensuite ouvrir les partages de façon plus vaste, à vos fournisseurs, partenaires et clients.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *