Passez de la résolution de problèmes au déploiement des réussites !

 SuccessLes statistiques abondent sur le désengagement des collaborateurs et ses manifestations négatives dans l’environnement de travail : présentéisme, faible productivité malgré une agitation élevée, sentiment d’ennui ou bore out, … Or les initiatives de bien-être au travail et de transformation culturelle qui devraient relancer la motivation des équipes n’atteignent pas toujours les résultats souhaités. Dans leur Petit manuel d’accélération de transformation culturelle (et comportementale) à destination des organisations, Yann Viot et Béatrice Lecerf proposent d’exercer un changement de perspective : passer de démarches de résolutions de problèmes à des démarches de déploiement des réussites. Cela rappellera à certains l’esprit de l’Appreciative Inquiry[1]. De fait, il s’agit de repérer, modéliser et déployer les meilleures pratiques et les succès. Les auteurs s’en expliquent ici :

« Votre organisation n’échappe sans doute pas à la règle : dans le système d’(inter)actions qu’elle représente, les problèmes sont malheureusement bien plus structurants que les succès. Vos équipes passent une partie très significative de leur temps à identifier les problèmes, à les résoudre (dans le meilleur des cas), à punir les fautifs (c’est plus facile) et, bien entendu, à participer à la création de nouveaux problèmes (toujours plus complexes).

petit-manuel-d-accelerationLes organisations centrées sur la résolution de problèmes font de leurs collaborateurs des experts de fragments de plus en plus petits du contexte général. Parce que les problèmes sont de plus en plus complexes, pour les identifier et les résoudre, il faut les réduire en fragments, en petits problèmes. D’où le développement de langages propres et de process spécifiques pour donner à chacun(e) le sentiment de contrôle « technique » sur son domaine d’expertise. D’où la mise en place de silos dédiés. D’où la vue pas très longue, pour ne pas dire courte, de la plupart des organisations. Pas idéal dans un monde dont l’évolution n’est plus linéaire, dans un monde sorti de l’équilibre. (…)

La résolution de problèmes (problem solving) est au cœur de la machine à désaffection que sont devenues les organisations.

Passez sans attendre au success scaling.

Identifiez les petits et les grands succès (individuels et collectifs) alignés avec le chemin de transformation à suivre.

Organisez leur communication et leur déploiement dans toute l’organisation.

Les organisations centrées sur le déploiement de leurs meilleurs pratiques et comportements bénéficient à plein du darwinisme culturel. Le tri est fait entre ce qui est suffisamment fort pour émerger et le reste. Les organisations centrées sur le déploiement de leurs meilleurs comportements et pratiques utilisent l’influence (positive) du groupe sur les individus. Nous cherchons constamment dans notre environnement (le groupe de collaborateurs qui forment notre équipe et plus globalement notre organisation) des indices sur la manière de nous comporter.

Vous avez donc tout à gagner à aider les bons comportements à se répandre, à faire grossir le « groupe modèle » et, au passage, son influence et sa force d’attraction. En orientant cette force vers les solutions, vers ce qui marche, vers les belles histoires plutôt que vers les problèmes, vous faites un choix décisif en faveur de la (co-)construction. Les organisations centrées sur le déploiement de leurs meilleurs comportements et pratiques créent une véritable dynamique de transformation»

En réfléchissant avec vos équipes, quels succès pourriez-vous chercher à déployer plus largement ? Et si vous osiez aller voir chez vos pairs, dans le silo voisin, quelles bonnes pratiques seraient pertinentes et inspirantes ? Contribuez à votre tour à déployer le succès !

[1] « L’ Appreciative Inquiry marque une rupture avec l’approche traditionnelle par la résolution de problèmes pour centrer l’attention et faire reposer le changement sur les réussites, les acquis et les énergies positives de l’entreprise, ceci selon une méthodologie précise. » Site de l’Institut Français d’Appreciative Inquiry.

 

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *