Guy Kawasaki : votre nouveau produit réalise-t-il un saut quantique ?

jumpGuy Kawasaki, dans son ouvrage L’art de se lancer prend l’exemple du passage du Walkman à l’iPod pour expliquer le saut quantique, que l’on pourrait comparer à l’innovation de rupture. Bien souvent, les innovations se contentent de faire la même chose mais en mieux, c’est déjà bien, mais cela ne produit pas d’effet « Waouh ».

En revanche, le produit qui fait un saut quantiqueest une véritable révolution. Bien sûr, tous les entrepreneurs aimeraient inventer CE produit ! Mais comment s’assurer que votre idée introduit réellement une rupture ? Pour Guy Kawasaki, c’est le cas si cette innovation répond

Aux 5 critères résumés par l’acronymeDICEE :

«Dense. Un produit qui fait un saut quantique offre des fonctionnalités et des possibilités que les clients pourraient ne pas apprécier au départ ou à côté desquelles ils pourraient passer. Les clients ne se trouvent pas à court de fonctionnalités quand ils utilisent ces produits. Google est une entreprise dense. Elle offre la recherche, la publicité, un système d’exploitation, une boutique numérique, un réseau social, de l’analytique, des apps, des ordinateurs, des tablettes, des téléphones, la livraison à domicile, du stockage en ligne, de l’hébergement, des accès internet, des cartes et des voitures sans conducteurs. Vous pourriez utiliser uniquement les produits Google et avoir tout ce qu’il vous faut en informatique.

Couv-l'Art-de-se-lancerIntelligent. Un produit qui fait un saut quantique montre aux gens que l’entreprise qui l’a créé a compris leurs peines et leurs problèmes. Ford, par exemple, vend une option appelée la clé intelligente, « MyKey ». Les parents peuvent programmer la vitesse maximale et le niveau sonore de la stéréo dans cette clé quand les enfants ou les voituriers la conduisent. C’est un produit intelligent.

Complet. Les produits qui font un saut quantique ne sont pas des gadgets isolés, des téléchargements en ligne ou des services Web. Ils incluent un support avant-vente et après-vente, de la documentation, des améliorations et des produits complémentaires. Par exemple, Kindle Direct Publishing, la plateforme de services d’Amazon d’auto-publication, offre aux auteurs presque tout ce qu’il leur faut. Cela comprend la distribution sous forme d’ebook, l’impression à la demande, les formations d’enregistrement audio, des services de production et une assistance marketing.

Epanouissant. Les produits qui font un saut quantique améliorent la productivité et la créativité. Vous ne vous battez pas avec les produits extraordinaires ; ils deviennent une partie de vous-même. C’est ce que je ressens depuis 1983 avec le Macintosh – il me permet d’écrire, de parler, de faire du conseil. Je ne serais pas qui je suis aujourd’hui sans Macintosh.

Elégant. L’élégance est le produit de la puissance et de la simplicité. L’élégance c’est ce qui n’est pas là, non pas ce qui est là. L’élégance échappe au bruit, capte notre attention et nous engage émotionnellement. Les sociétés qui créent ces produits ont une obsession pour le design et l’interface utilisateur. Il y a un haut niveau de finition et de l’amour de la chose bien faite dans ces produits.»

Cette liste est un peu intimidante, la barre est haute ! Peut-être votre nouveau produit ne répond-il pas encore aux 5 critères présentés par Guy Kawaski, mais comment pouvez-vous l’enrichir et vous rapprocher du DICEE ? Les retours des tests des prototypes peuvent vous aider à le rendre plus « épanouissant » : en observant la façon dont les personnes utilisent votre produit, vous pouvez repérer ce qui manque de fluidité, ce qui coince, qui n’est pas intuitif et chercher à y remédier.

Aidez-vous de ces critères à la façon d’une check-list pour améliorer encore votre idée et la tester.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *