Quand la Science-Fiction inspire les acteurs du numérique

Dans son ouvrage Voyage au centre de la Tech, Agnès Zevaco s’est intéressée aux liens étroits qui unissent l’univers de la science-fiction et l’innovation. Bien souvent, la science-fiction inspire l’innovation et passe de fiction à réalité. Les auteurs de science-fiction ne sont pas de purs inventeurs. bien souvent ils partent d’éléments qui existent déjà ou sont proches d’exister. Mais leur talent et leur créativité consiste justement à savoir créer des liens entre des éléments différents puis à en faire quelque chose de réellement nouveau.

Les acteurs du numérique ont souvent en commun d’avoir été influencés, adolescents, par des romans de science-fiction comme Le Guide du voyageur galactique, ou encore L’Age de diamant, et cette influence continue de les inspirer aujourd’hui :

« Dans l’ouest des États-Unis, la S.F. insuffle un nouvel élan, dans les start-up développant des technologies de réalité augmentée notamment. Oculus invite Ernest Cline et distribue son best-seller Ready Player One à tous ses employés ; Magic Leap embauche le célèbre auteur de science-fiction Neal Stephenson au poste de futuriste en chef, immédiatement après avoir levé près d’un milliard de dollars auprès de Google et d’Alibaba. « Une nomination loin d’être anodine. Aujourd’hui, les porteurs de projets vont pitcher avec des bouquins de science-fiction sous le bras ! Le classique, c’est Le Samouraï virtuel de Neal Stephenson, justement[1]. » Ce roman cyberpunk dépeint un avenir technologique plutôt positif.

Un enthousiasme immodéré pour l’intelligence artificielle, la biologie de synthèse et les nanotechnologies caractérise donc les géants du web, persuadés que la convergence de ces technologies va sauver l’humanité. Parmi les promesses les plus célèbres figurent l’augmentation des capacités physiques et cognitives, voire « la mort de la mort » : des scénarios proches de ceux de certaines œuvres de science-fiction dont les geeks de la Silicon Valley louent la puissance prophétique.

(…) Les grands acteurs de la Silicon Valley (Elon Musk, Jeff Bezos, Sergey Brin, Steve Jobs ou Paul Allen) ont tous cité la science-fiction comme l’élément fondateur ayant façonné leur vision du monde. Les auteurs de science-fiction ont la capacité de rêver, « d’halluciner » le monde à venir. L’intuition créatrice d’un William Gibson, qui imagine dans Neuromancien le cyberespace et le combat des hackers contre les multinationales en 1984, avant la naissance d’Internet, en est l’un des exemples emblématiques. Pour les géants du web, la science-fiction est prophétique ; elle justifie leur foi en l’innovation, elle a valeur d’oracle. Eux-mêmes se mettent en scène et convoquent le futur pour changer le monde. »

Les auteurs de science-fiction peuvent nous inspirer à plusieurs niveaux : par leur processus créatif, par leur capacité à naviguer dans des environnements complexes ou par leurs innovations elles-mêmes. Et si vous relisiez, avec un œil d’entrepreneur, un roman d’Isaac Asimov ou de Neal Stephenson que vous aviez dévoré dans votre adolescence, comment pourrait-il vous inspirer aujourd’hui ?

[1]Jean-Jacques Valette, « Vénérés par les start-up, ces trois livres de science-fiction avaient prédit la réalité virtuelle », WE Demain, 25 juillet 2016.

 

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *