Quand faut-il lancer sa start-up ?

Marc Gruber et Sharon Taldans leur ouvrage « Where To Play : 3 étapes pour découvrir vos opportunités de marché les plus profitables », rapportent une étude selon laquelle 74 % des start-up Internet échouent à cause d’un déploiement prématuré[1]. Elles se lancent avant d’avoir validé que le projet était porteur de croissance. En réalité, les entrepreneurs devraient passer plus de temps à valider leur marché. Mais comment trouver un équilibre sans non plus constamment repousser le lancement pour être « tout à fait sûr » ? Les auteurs recommandent de s’appuyer sur ces trois indices :                              

« Lorsque l’apprentissage atteint un point de saturation

À un certain point, vous aurez peut-être le sentiment de ne plus rien apprendre de nouveau. Le phénomène est connu… On parle de saturation. En d’autres termes, rester dans la phase d’apprentissage serait improductif. Certaines questions restent peut-être sans réponse mais il est impossible d’y répondre à ce stade. L’heure est venue de prendre la décision, aussi difficile cela soit-t-il.

Lorsque vous n’avez plus d’argent (d’oxygène !)

L’argent est l’oxygène des start-up. Lorsqu’il vous faudra lever des fonds, vous devrez choisir votre Opportunité de marché principale. La plupart des investisseurs attendent de vous que vous ayez défini une stratégie, et il est probable qu’ils prendront leur décision sur la base de l’opportunité que vous avez choisi d’exploiter dans un premier temps, ainsi que sur les autres opportunités que vous pourrez exploiter à l’avenir.

Lorsque vous devez investir dans la construction d’une marque

La marque reflète souvent les marchés et les applications de l’entreprise. Investir dans le développement d’une marque exige des ressources importantes et changer de marque plus encore… Dès lors, il est essentiel d’avoir défini au préalable votre Opportunité de marché principale[2]et votre Stratégie Focus Agile[3]. Une autre possibilité consiste à adopter un nom de marque large (comme Amazon par exemple), qui vous laissera une marge de manœuvre. »

Pour les entrepreneurs qui seraient tentés de saisir cette étude pour repousser toujours plus le lancement de leur start-up, les auteurs rappellent ce principe :

« L’option « parfaite » n’existe pas

Chaque opportunité de marché présente des caractéristiques différentes et il est probable que vous ne trouverez pas l’opportunité « parfaite ». La plupart sont assorties d’avantages et d’inconvénients, même si, dans certains cas, les avantages peuvent l’emporter sur les inconvénients. Acceptez cet état de fait, connaissez les inconvénients auxquels vous allez devoir faire face, et la décision sera plus facile. »

Où qu’en soit votre projet de start-up, vous êtes probablement tiraillé entre deux tendances : soit être pressé de lancer enfin sa start-up et se confronter à la réalité du marché ou soit prendre le temps de travailler sur encore plus d’hypothèses pour se lancer en toute sécurité ! Selon nos préférences personnelles et notre degré d’aversion au risque, nous avons tendance à nous lancer trop tôt ou à repousser constamment le passage à l’action. En vous appuyant aussi sur votre façon de prendre des décisions complexes, vous pouvez probablement repérer des schémas récurrents et votre tendance de fond. Cela vous aidera, en complément des trois indices proposés par les auteurs de « Where to Play », à savoir si vous devriez plutôt accélérer ou ralentir le lancement.

[1]Etude menée par Startup Genome en 2011

[2]L’ouvrage « Where to Play » propose une matrice aidant à identifier, parmi les différentes opportunités que vous avez repérées, quelle sera l’Opportunité de marché principale que vous allez explorer en premier.

[3]La Stratégie Focus Agile consiste à combiner le fait de se concentrer sur l’Opportunité de marché principale tout en conservant d’autres options ouvertes afin de pouvoir effectuer un futur pivot.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *