Comment un minuteur de cuisine décuple votre productivité !

Alors qu’il existe pléthore d’applications et d’outils sophistiqués pour mieux gérer son temps, Francesco Cirillo nous recommande de nous munir d’un bon vieux minuteur de cuisine ! il s’en explique dans son ouvrage « La Technique Pomodoro[1] ». Le principe est simple et efficace : vous travaillez par tranches de 25 minutes, en faisant sonner votre minuteur, sur UNE tâche, puis faites une pause de 5 minutes. Vous enchaînez alors sur une nouvelle tranche de 25 minutes, soit pour terminer la tâche précédente soit pour en débuter une autre. Toutes les 4 tranches de 25 minutes, faites une vraie pause plus longue, de 15 à 30 minutes. L’auteur appelle « Pomodoro » chacune de ces tranches de 25 minutes.

Pourquoi cela fonctionne-t-il ?

Francesco Cirillo explique que l’efficacité de cette méthode repose sur ces trois hypothèses :

  • « Une façon différente d’envisager le temps, qui n’est plus centrée sur le concept de devenir. Cela calme l’anxiété, ce qui se traduit par une meilleure efficacité personnelle.
  • Une meilleure utilisation du cerveau. Clarté de pensée, conscience accrue, et attention plus aiguisée en sont les bénéfices, tout en facilitant l’apprentissage.
  • L’utilisation d’outils simples et discrets. L’application de la technique s’en trouve facilitée et nous pouvons concentrer nos efforts sur les objectifs que nous voulons atteindre. De nombreuses techniques de gestion du temps échouent parce qu’elles ajoutent une strate de complexité à la complexité intrinsèque de la tâche qui nous occupe. »

Les études sur le fonctionnement de notre cerveau montrent régulièrement combien nous nous trompons lorsque nous pensons être multitâches. En réalité, passer rapidement d’une tâche à une autre est très consommateur d’énergie mentale : il faut du temps au cerveau pour se replonger dans la tâche qui a été interrompue. Bien sûr, il s’avère difficile de travailler 25 minutes sans être victime de ce que Francesco Cirillo appelle les « interruptions internes », « je dois réserver les places de théâtre », et les « interruptions externes », question d’un collègue, appel téléphonique,…

Pour chaque interruption, il nous conseille de « reprendre la main » et de décider d’appliquer une de ces 3 stratégies selon la situation :

  • « Inscrire la nouvelle activité sur le Programme du jour sous l’intitulé « Imprévu et urgent » si vous pensez qu’elle ne peut être remise à plus tard.
  • L’inscrire dans l’inventaire des activités, accompagnée d’un « I » (Imprévu) ; ajouter une échéance si nécessaire.
  • Renforcer votre détermination à terminer le Pomodoro en cours (…). Continuez à travailler sur la tâche jusqu’à ce que le Pomodoro sonne.»

Les interruptions n’ont ainsi qu’un impact limité sur notre concentration et la tâche en cours.

Vous craignez d’être ridicule avec votre minuteur de cuisine sur le bureau ? En réalité, utiliser un objet plutôt qu’une application ou le minuteur du smartphone est une des clés du succès de la méthode : Vous avez probablement déjà remarqué comment un simple « coup d’œil » sur votre téléphone peut se transformer en tunnel de mails ou de vidéos de chatons.

Le minuteur ne fait que minuteur, et c’est parfait pour votre concentration et votre productivité !

[1] Pomodoro signifie tomate en italien et s’inspire des minuteurs de cuisine en forme de tomate.

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *