Tout changer !

Le confinement nous incite à nous recentrer davantage sur nous-même, à prendre du recul sur notre trajectoire professionnelle et nos choix de vie. Beaucoup d’entre nous perçoivent cette crise sanitaire comme une opportunité plus large de repenser nos choix individuels et collectifs. Commençons déjà par nous-même !

Nous sommes plus enclins que d’habitude à nous poser la question de notre lieu de vie, où nous passons désormais beaucoup de temps, du sens de notre travail et de notre contribution à la collectivité. Ces réflexions viennent à la fois confirmer des choix mais aussi bousculer nos repères. Ai-je réellement envie de reprendre ma vie d’avant ? Pour que ces questions ne soient pas une source d’angoisse mais une étape vers le changement, Christelle Capo-Chichi, dans son ouvrage « Libre de changer de vie », nous aide à repérer les questions clés à se poser. A vos carnets et crayons pour travailler sur votre « cahier du changement » !

« Le projet de changement

Il s’agit de résumer en une phrase le changement de vie que vous souhaitez mettre en œuvre. Il sera formulé avec concision et clarté, pour rester immédiatement compréhensible et ne pas laisser place à la moindre ambiguïté. Adoptez un style positif. Votre projet conservera ainsi toue sa force d’émulation dans le temps. Par exemple :

  • Emménager à la campagne pour que mes enfants vivent en pleine nature.
  • Suivre une formation pour accéder à un poste mieux rémunéré.
  • Me réorienter vers l’aide aux personnes en situation de handicap.
  • Partir cinq ans avec mon conjoint dans un autre pays.
  • M’accorder une année sabbatique pour m’engager politiquement avant les élections locales (municipales, départementales ou régionales).

Les valeurs

Votre vie future, vous la voyez comment ? Quels éléments vous permettront de vous épanouir davantage, de vous mettre en accord avec vos aspirations profonds ? Quels sont, concrètement, les objectifs que vous poursuivez à travers ce projet de changement de vie ?

Nous vous indiquons ici certaines des raisons souvent évoquées en matière de changement de vie. Elles n’ont pas de valeur de préconisation, mais constituent autant d’exemples qui peuvent résonner avec votre propre vision. Elles n’ont surtout rien d’exhaustif ni d’exclusif, et il est fort probable que votre propre projet découle d’un équilibre entre plusieurs d’entre elles.

Je change de vie parce que je souhaite

 … Vivre dans un nouvel environnement

Il s’agit de changer de cadre, d’environnement pour se donner les moyens de vivre différemment au quotidien. Faire le choix d’un cadre plus calme, plus simple, avec moins de consommation, et plus conforme à un style de vie en particulier (plus de nature / de dynamisme / de brassage culturel…) pour développer les possibilités.

  • Accéder à la nature (campagne / littoral / montagne …).
  • M’initier aux pratiques sportives / culturelles / manuelles.
  • Acheter mon propre logement.
  • Adopter un mode de vie alternatif.

… Modifier mon rapport au travail

Qu’il s’agisse d’élever ses enfants, de se consacrer à une engagement, de reconsidérer son engagement vis-à-vis du travail, ou tout simplement de retrouver du temps pour soi, il s’agit de retrouver un meilleur équilibre entre le temps privé et professionnel, de se mettre d’accord avec un nouveau regard porté sur l’investissement au travail et la pression qui en découle.

  • Accorder davantage de temps à ma famille.
  • Se rapprocher de ma famille et / ou de mes amis.
  • Pouvoir nouer davantage de contacts amicaux dans mon entourage.
  • M’engager et donner de mon temps pour quelque chose qui me tient à cœur.

… Redonner du sens à ma vie

On retrouve ici toutes les exigences liées à un métier désormais vécu comme le moyen de se réaliser et non plus seulement de gagner sa vie. Qu’il s’agisse d’une passion de longue date dont on estime qu’elle doit désormais être le moteur de notre activité, du besoin de se sentir utile aux autres ou créatif, ce qui est en jeu ici, c’est la question du sens que l’on donne à son activité.

  • Me sentir plus utile dans mon activité.
  • Faire de ma passion mon métier.
  • Avoir une activité plus concrète.
  • Avoir le sentiment de progresser intellectuellement.

… Me stabiliser

Il s’agit ici d’un besoin de sécurité, à une époque où le sentiment de précarité touche les relations professionnelles, sociales autant que personnelle. Elle recouvre autant la stabilité matérielle, avec le besoin d’une vision à plus long terme, qu’une stabilité plus intérieure, avec la possibilité de se projeter, de se visualiser dans une situation dont on accepter qu’elle se pérennise.

  • Être mieux rémunéré.
  • Avoir une activité plus stable.
  • Devenir indépendant.
  • Répondre au mieux à un changement imposé.
  • Préserver ma santé ou celle de mes proches.
  • Bâtir des projets d’avenir…

Même si vous n’avez peut-être pas aujourd’hui toute la tranquillité d’esprit souhaitée pour mener cet exercice, essayez a minima de repérer le(s) domaine(s) de vie que vous souhaitez faire changer : votre travail, votre lieu de vie, la part prise par vos activités, … C’est déjà un premier petit pas dans votre grand projet !

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *