Appropriez-vous l’état d’esprit du design thinking

Nous sommes de plus en plus familiers des techniques de design thinking, même si nous ne sommes pas toujours capables de le définir de façon précise. Jean-François Marti nous y aide en montrant dans son ouvrage Innovez avec le design thinking que le design s’applique à la fois à des produits, c’est concevoir des objets finis, mais aussi à des services. Précisément, le design thinking « traite surtout de services et d’expériences, c’est-à-dire de systèmes et non plus uniquement de produits finis ».

Pourquoi devrions-nous nous y intéresser de beaucoup plus près ? « Car les nouveaux usages qui rencontrent aujourd’hui des succès foudroyants sont des services qui ont été imaginés pour devenir de véritables expériences. »

Dans son ouvrage Innovez avec le design thinking, Jean-François Marti décortique les succès les plus emblématiques issus de démarches de design thinking comme Spotify ou Dyson. Surtout, il s’attache à nous montrer comment, nous aussi, nous pouvons mettre en œuvre ces démarches. Plus qu’une méthode, c’est un état d’esprit qu’il expose en 10 ingrédients :

« Les dix ingrédients clés du design thinking :

Le design thinking est autant un état d’esprit qu’un processus. Pour adopter cet état d’esprit, essayez de retenir ces dix essentiels :

  1. Ce n’est pas ce que vous savez d’un produit qui compte, mais à quel point vous connaissez vos utilisateurs. Travaillez votre empathie avant tout. Sachez vous mettre à la place de vos futurs utilisateurs pour mieux comprendre les raisons qui feront qu’ils adopteront (ou pas) les futurs produits ou services que vous allez concevoir.
  2. Travaillez en groupe, profitez des différents perspectives, mobilisez l’intelligence collective. Mais ne recherchez pas le consensus interne, les outils du design thinking vous permettront de confronter les points de vue pour les enrichir, en évitant les conflits d’égo.
  3. Pour innover, c’est le nombre d’itérations qui compte, pas le nombre de jours passés. Oubliez la linéarité. L’objectif n’est pas le calendrier mais le nombre d’allers-retours.
  4. Assurez-vous de toujours diverger avant de converger. C’est dans la divergence que réside la source de l’innovation. Commencez par elle, mais sachez refermer et finir par converger.
  5. Travaillez votre pensée soustractive: V2 = V1-10 %. N’oubliez jamais ce réflexe créatif. Vous avez achevé votre travail quand vous avez fini d’enlever, pas lorsque vous avez tout ajouté.
  6. Les émotions avant les fonctions, l’empathie (à nouveau !) avant la connaissance. Ce sont les émotions créées qui feront la valeur de vos futurs produits ou services, bien plus que leurs fonctions.
  7. Tout se raconte par l’histoire de vos utilisateurs. Si vous voulez obtenir un feu vert de votre organisations, parlez d’abord de vos utilisateurs et de leurs expériences pas de vos produits.
  8. Tout peut se prototyper. Sans prototype, n’importe quelle idée demeurera abstraite et aura peu de chance d’être adoptée. A partir du moment où votre idée devient « manipulable », elle devient concrète et prend de la valeur. Elle aura plus de chance d’être adoptée.
  9. Pas de perfectionnisme. Montre votre ugly baby le plus tôt possible. Plus vite vous obtiendrez des retours, plus vous gagnerez du temps et meilleur sera votre produit.
  10. Vos idées ne sont que des hypothèses tant qu’elles n’ont pas été expérimentées. Aller sur le terrain le plus souvent possible pour confronter vos idées à la réalité et mesurer leur impact. Inspirez-vous des méthodes de la recherche scientifique.

Le design thinking fusionne rigueur et créativité, mais ne doit surtout pas se transformer en un dogme. Un peu comme dans une recette de cuisine, conservez ces ingrédients mais surtout sentez-vous libre d’en modifier l’ordre en fonction de ce qui est le plus adapté à votre environnement et votre organisation. »

Vous avez les ingrédients, à vous de vous approprier la recette, et vous l’avez bien compris, cela passera par des versions différentes !

Partager :
Tags : Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *